Plusieurs régions du Liban sont victimes d’incendies géants. Depuis le 14 octobre, ce sont des centaines de hectares de forêts qui sont réduits en cendre, et le feu menace plusieurs localités, comme Damour, Naameh, Debiyi, Baakline et Mechref dans le Chouf, mais aussi dans le Maten, le Keserwane, Jbeil et Akkar. Plus de 107 départs de feu simultanés ont été enregistrés, ce qui fait penser que les incendies sont criminels. Le Liban a demandé un appui aérien de Chypre pour contenir le feu et limiter l’impact de la catastrophe. Car c’est bien une catastrophe humanitaire, mais aussi écologique et économique. Les cloches des églises et les appels des minarets ont retenti, la nuit dernière, pour réveiller les habitants et les alerter après la propagation du feu qui a encerclé les habitations. Plusieurs bâtiments publics et établissements scolaires ont été touchés par les flammes. Ces quelques extraits en vidéo montrent l’ampleur du désastre:
LibAction lance un appel à tous pour une vaste mobilisation, en solidarité avec les zones sinistrées. Associations, entreprises, citoyens, institutions, vous êtes tous sollicités, surtout pour aider ces régions à reconstituer le manteau végétal et remplacer les chênes, pins, oliviers et autres arbres fruitiers par de nouveaux arbustes. C’est une question cruciale pour aider l’écosystème à retrouver son équilibre.
 
Les personnes intéressées par cet appel à la solidarité peuvent nous contacter par mail à contact@libaction.org pour mener à bien cette campagne.
LibAction

Leave a Comment